Opportunité

À votre avis, dans quelle phrase — ou quelles phrases — opportunité est-il correctement employé?

a) Les membres de l’assemblée s’interrogent sur l’opportunité d’une telle proposition.
b) Grâce à votre formation, de nombreuses opportunités d’emploi s’offrent maintenant à vous.
c) Ne ratez pas notre offre exceptionnelle : une telle opportunité ne se représentera pas avant un an.
d) Je profite de cette opportunité pour souligner l’importance d’éviter les anglicismes.


Au singulier comme au pluriel, ce mot est de plus en plus utilisé, mais ses emplois sont rarement opportuns. Les dictionnaires définissent ce nom comme la « qualité de ce qui est opportun, propice, de ce qui convient, de ce qui est à propos ».

Réponse : La phrase a) présente l’emploi le plus correct de ce terme.

Les phrases c) et d) offrent des exemples d’un emploi discutable. En effet, dans les éditions récentes de plusieurs dictionnaires, ce mot est attesté au sens d'« occasion favorable » de « circonstance opportune », mais l'emploi de ce calque de l'anglais demeure critiqué : on lui préférera, selon le contexte, les noms avantage, chance, circonstance, occasion, possibilité.

Dans la phrase b), l’emploi, au pluriel, de ce terme, est un anglicisme : on peut le remplacer par débouchés, possibilités, perspectives, possibilités d’emploi.

(Sources : Le Petit Robert, Le Multidictionnaire de la langue française, site de l’Office québécois de la langue française.)